User Login     
 + Create account ?
Show/Hide Column
Who is Online
120 user(s) are online (100 user(s) are browsing Forum)

Members: 0
Guests: 120

more...
ClaptonWeb.com on Facebook
Report message:*
 

Re: King Crimson à Paris

Subject: Re: King Crimson à Paris
by Claude1 on 2015/9/23 11:57:19

Merci de ta réponse Sno...

L'Olympia a un atout à mon avis : l'acoustique y est parfaite.
Seul bémol, la salle est vieillotte, plus petite que je le pensais, les sièges assez sales et raides, sans parler de la mezzanine très proche de la scène et très basse qui recouvre donc pratiquement tout l'orchestre !

Pour en revenir à Fripp et ses ouailles (six et non pas sept comme indiqué précédemment), je suis encore bluffé deux jours après. Peut-être parce que je craignais une déperdition de l'esprit initial, celui qui a présidé à la naissance du groupe en 68 et à son éclosion en 69. Tout l'inverse au final ! C'est bien dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe, n'est-il pas ?

Quant aux batteurs, tous les trois en front-stage (devant le reste du groupe sur estrade), c'est à mon avis, une idée de génie du père Fripp.
La section rythmique est transcendée, c'est du lourd, du très lourd, du pro de chez pro et jamais ils ne se marchent sur les pieds. Chacun son style qui complète remarquablement celui de l'autre, puis de l'autre encore, rythmé par une fantastique “danse” des baguettes sur les fûts et les cymbales, chacun son court et magistral petit solo, sans oublier le merveilleux Melvin à la basse qui complète admirablement le fond sonore...

Fripp, lui, est resté égal à lui même, imperturbable, et son doigté et son attaque restent inimitables. Le tout agrémenté de quelques sons Jeff Beckiens par moment et sans exagération aucune. C'est lui qui dirige et “surveille” du haut de son tabouret et les autres font le reste, admirablement.

Cerise sur le gateau, une complicité palpable avec le public et une humilité fort bienvenue, KC ayant demandé a être éclairé sur scène comme un simple orchestre classique, sauf à un seul moment (spots rouges). La pyrotechnie psychédélique est bien finie et ce n'est pas plus mal !