User Login     
 + Create account ?
Show/Hide Column
Who is Online
21 user(s) are online (21 user(s) are browsing Forum)

Members: 0
Guests: 21

more...
ClaptonWeb.com on Facebook

Browsing this Thread:   1 Anonymous Users



(1) 2 3 4 »


EC 2011...
Accro
Joined:
2006/3/30 21:44
Posts: 839
Offline
A tout ceux qui ont eu la chance d'être au RAH, des impressions, des commentaires de concert et d’expérience Londonienne cette année a raconté???

Posted on: 2011/5/23 22:51
Transfer the post to other applications Transfer
Re: EC 2011...
Régulier
Joined:
2008/11/12 11:43
From Toulouse
Posts: 74
Offline
Bonsoir !

ça fait un moment que j'étais pas passé vous voir, je reviens justement de Londres ce weekend, petit concert au Royal samedi soir, placé au 6e rang de l'Arena (héhé), je vous fait un rapide résumé:

1ère partie de Andy Fairweather Low, que je n'apprécie pas forcément en second guitariste d'Eric ou d'autres, mais qui là a proposé une première partie très sympathique, alternant reprises de gros standards blues et titres à lui. Il était plein de bonne humeur et blaguait régulièrement entre les titres, par exemple en commençant le riff d'Another Brick In The Wall puis s'arrêtant prétextant que nous n'avions pas payé pour ça (je crois d'ailleurs qu'il a joué pour Waters). Bref 45 minutes bien sympathiques, il jouait avec un bassiste, un saxo et un batteur tous dans l'ambiance voulue et plutôt convaincants.

Puis est arrivé Eric, set de 2h environ :

01. Key To The Highway
02, Going Down Slow
03. Hoochie Coochie Man
04. Old Love
05. I Shot The Sheriff
06. Drifting
07. Nobody Knows You When You're Down And Out
08. Still Got The Blues
09. Same Old Blues
10. When Somebody Thinks You're Wonderful
11. Layla
12. Badge
13. Wonderful Tonight
14. Tearing Us Apart
15. Little Queen Of Spades
16. Cocaine
17. Crossroads

La première bonne surprise venait du très bon réarrangement d'Hoochie Coochie Man, puis d'une espèce d'impro pendant le solo de fin d'Old Love qui mettait Steve Gadd à l'honneur. Et j'aime quand on laisse un peu ce dernier s'exprimer, tout en regrettant d'ailleurs qu'il ne le fasse pas plus souvent, j'ai toujours cette frustration de voir un génie comme Gadd ne pas avoir un peu plus de liberté avec Eric. J'imagine qu'on doit avoir à peu près la même impression en roulant avec une Ferrari 458 en ville. Le son est parfait et éclatant, c'est la grande classe, certainement parmi ce qui ce fait de mieux dans le domaine, quand on pousse une accélération c'est génial, mais il lui faudrait de la place pour s'exprimer..

La reprise du Gary Moore était surement ce qu'il y avait à retenir avec Same Old Blues du set acoustique. J'aurais aimé avoir Layla en électrique, mais bon tant pis. Ce qui paraît plus surprenant voire décevant, c'est de devoir attendre le dixième morceau pour voir apparaître discrètement un titre du dernier album, et surement pas celui que j'aurais aimé voir.

C'est d'ailleurs globalement ma déception du concert: j'aurais aimé voir un Clapton sortir des Gibson et jouer comme on l'a vu chez Jools Holland, en mode intimiste et inspiré et voir ce que donnaient certains titres de son dernier album. Que nenni. A la fin du set acoustique j'étais certes content de revoir Badge que j'adore, mais jouer Wonderful Tonight et Tearing Us Apart d'affilée ne faisait qu'achever ma déception quant à l'absence de surprises (et de Gibson). A côté de ça l'absence de Running Back To Your Side ou Travelin' Alone paraissent surprenantes.

Et puis je me suis résigné quand est revenu le rythme bien blues de Little Queen of Spades qui fût surement le morceau le mieux interprété du concert. Ont suivi les éternels Cocaine et Crossroads, mention spéciale au dernier dont je ne me lasse pas.

Alors le sentiment final était un peu "Tant pis pour les Gibson, Eric était vraiment en forme". C'était même mieux qu'en 2009 à mon premier RAH. Du même acabit qu'à Bercy dirais-je. Des solos inspirés, un Stainton en meilleure forme que jamais, des gros classiques qui ne déçoivent pas. J'espérais juste plus de surprises, Il faut croire que ses apparitions en Les Paul m'avaient mis l'eau à la bouche. J'aurais vu un excellent mais surement trop classique concert de Clapton samedi dernier!

Posted on: 2011/5/24 0:22
Transfer the post to other applications Transfer
Re: EC 2011...
Accro
Joined:
2006/3/30 9:34
Posts: 385
Offline
Merci Cyril pour ces commentaires encore tous chauds...
on attend ceux des autres frenchies pour cette semaine !

Posted on: 2011/5/24 17:28
Transfer the post to other applications Transfer
Re: EC 2011...
Webmestre
Joined:
2005/11/9 12:20
Posts: 775
Offline
Nous voilà donc de retour de notre séjour londonien.
Il me tardait de vous livrer mes impressions après ce concert de samedi.

On plante le décor : problème de métro sur la ligne. Serait-ce l'inévitable point pré-concert ? En tout cas, nous n'avons pas dérogé à la règle cette fois-ci non plus.
Changement de ligne après l'annonce faite, on saute dans une autre rame, presque instinctivement, pour arriver au RAH (l'instinct du fan fait que dans ces cas là, il arrive toujours au saint des saints, sans prendre un plan). Dès l'ouverture des portes de la rame, trajet au pas de course dans les interminables couloirs carrelés londoniens. Bientôt la lumière, le bout du tunnel, guidés pas un son très familier : un guitariste avait planté, là, son ampli et avait spécialement adapté son répertoire en voyant les fans passer devant lui. Motivés donc par les dernières notes de "White Room" et l'intro de Layla, nous regagnons alors la surface.
Les quelques centaines de mètres qui séparent la bouche du métro de la salle mythique, ont dû être parmi les plus rapidement parcourus. Le temps de jeter un oeil aux places, je remarque que, pour une fois, nous rentrons par le côté gauche, porte A, juste à côté de l'entrée Scène…
Ambiance feutrée, présentation des places à l'ouvreuse, on reprend une dernière bouffée d'air avant de pousser la dernière porte et de gravir les quelques marches qui montent au niveau de l'Arena. Les habitués connaissent l'impression particulière qui vous envahit lorsque vous pénétrez dans la salle mais cette fois-ci, en entrant et en faisant directement face à l'audience, je ne saurais vous retranscrire cette sensation avec précision. Un point m'a frappé et je n'avais jusque là, jamais vu ça au RAH : la salle est déjà remplie à 95% pour la première partie. Je me souviens par exemple que pour Robert Cray, les côtés et surtout l'Arena étaient très clairsemés. Cette fois-ci, rien à voir.
Le temps d'acheter deux programmes et de revenir à notre place, un coup d'oeil à gauche, à droite. La lumière se tamise et les applaudissements retentissent au fur et à mesure que le groupe d'AFL entre sur scène. Un brin de causette, le père Andy annonce qu'il a 45 minutes et commence à faire ronronner son ampli (tête + hp en fait), le son est énorme (enfin, moi j'adore ).
Je crois qu'il a su capter très vite l'assistance qui n'était pas réticente pour un sou. Set habituel AFLien mais avec quelques autres morceaux, il faut le noter. C'est bien la première fois où j'ai vu le RAH applaudir autant pour une première partie.
Pour ceux qui ne connaissent pas Mister Fairweather-Low en tant qu'artiste solo, sachez que c'est le jour et la nuit avec sa présence volontairement effacée aux côtés d'Eric. Comme le disait avant moi Cyril, la blague de "Another Brick In The Wall" était très bonne mais lorsque qu'il s'est baissé pour attraper et nous montrer que lui aussi avait un tapis persan pour jouer, l'audience s'est esclaffée en voyant cette mini descente de lit d'une quarantaine de centimètre. Joli clin d'oeil plein d'humour à notre cher EC… Je me demandais si l'absence de clavier ne changerait pas la donne lors de son set - Chris Stainton ayant un petit truc à faire juste après - mais la présence d'un saxo amena une couleur très intéressante. Fin du set, Andy aura bien fait ses 45 minutes, la lumière se rallume, changement de matériel sur scène. Au passage, j'en profite pour voir qui remplace Lee Dickson, ils sont deux : un pour les guitares et un jeune pour le micro.
Les lumières se tamisent à nouveau, la pression monte, tout le monde scrute le côté droit, une guitare est passée à un homme qui avance ; plus de doute.
Cris, applaudissements, flashes, les premières notes retentissent avec un excellent son. Je ne reviendrai pas en détail sur la setlist, je citerai "Hootchie Cootchie Man" avec sa nouvelle rythmique, "Old Love" qui a franchement était LE morceau de la soirée, une tuerie notamment au niveau du chant, qui m'a rappelé "River Of Tears" en 98 au Zénith mais surtout au niveau des soli d'Eric et, plus particulièrement, de celui de Tim Carmon durant lequel l'accompagnement avait des sonorités très hispanisantes. Je n'ai pas retrouvé la longueur qui se faisait habituellement ressentir au moment du solo clavier.
Le set acoustique m'a paru plus conséquent qu'à l'accoutumé. J'aurais peut être retiré "Driftin". "Still Got The Blues" me semble avoir été particulièrement bien reçu. Eric préféra pour ce soir là également, la version "karaoké" de "Layla". A noter que notre guitariste a été assez embêté, lors du set acoustique, par le micro de la Martin qui, je pense, devait bouger : Eric tentant de remédier à ce problème plusieurs fois en passant son doigt entre la corde et la partie supérieure de la rosace et finalement, ça a tenu bon. J'ai particulièrement apprécié "When Somebody Think You are Wonderful" qui reste mon préféré du dernier opus.
Retour à l'électrique juste après un "Loving My Badge" lancé par une fan allemande et une magnifique performance de la cabine Leslie. Un délice !
Le grand retour de "Tearing Us Apart" - moment de gloire de Michelle John - qui rebooste l'ambiance après le "Wonderful Tonight" adoré du forum (j'ai eu une pensée amusée pour vous tous en imaginant vos commentaires probables . "Little Queen Of Spade" ou le pendant électrique du blues acoustique solo. Les deux derniers morceaux "Cocaine" et "Crossroad" ont été le moment de communion, dans une ambiance exaltée. Beaucoup de personnes dansaient, j'ai même entendu dire "Je ne savais pas qu'on pouvait danser sur du Clapton !"

Petit bilan de la soirée : je ne vous la jouerai pas "Ah oui, c'était le plus beau concert de ma vie", j'en conclurai seulement que :
EC n'a pas besoin d'un second guitariste, son jeu était beaucoup plus inspiré mêlant rythmiques bien moins classiques, solos plus péchus et semble-t-il, une grande décontraction.
Les arrangements étaient sensiblement différents : "Hootchie Cootchie Man" "Old Love" entre autre, ce qui m'a beaucoup étonné, loin de la routine qui peut s'installer d'une tournée à l'autre, à tel point que si la setlit reste sensiblement la même, je n'ai pas était "déçu", dans ces conditions, de la retrouver cette année.
Deux points intéressants qui me reviennent en tête : il y a eu un morceau au cours duquel la rythmique semblait s'arrêter pour reprendre de plus belle, ajoutant une pointe épicée à l'ensemble (il faut que je retrouve lequel) et un solo que Mister Eric a fait, presque dans sa totalité, en tournant le dos au public.
J'aurais bien aimé qu'Andy vienne sur scène pour le rappel, peut être pour une prochaine fois.

Chapeau bas Eric, on a passé deux heures de folie grâce à toi !

Pour les spécialistes : notre guitariste était vêtu d'une chemise classique gris anthracite, d'un jean et chaussé de Visvim. Une chaine autour du cou et sur sa chemise, bien en évidence, le collier bleu Visvim, reprenant les couleurs de la Daphnee Blue.

Posted on: 2011/5/24 17:52

Edited by Snogod on 2011/5/24 18:08:07
Edited by Snogod on 2011/5/24 18:10:02
Edited by Snogod on 2011/5/24 18:13:50
Edited by Snogod on 2011/5/24 18:15:45
Edited by Snogod on 2011/5/24 18:16:43
_________________
"Moon dust will cover me."
Transfer the post to other applications Transfer
Re: EC 2011...
Accro
Joined:
2010/8/30 20:52
Posts: 659
Offline
J'étais pour ma part à Londres il y a une semaine pile. Mon hôtel n'étant qu'à quelques minutes à pied du RAH, j'en ai profité pour aller m'imprégner des lieux la veille du concert. Et comme le RAH ne ressemble à aucune autre salle, j'ai pu sans aucune difficulté rentrer dans le hall principal pour acheter le programme. Après coup, je me suis dit que j'aurai presque pu aller m'installer au bar et siffler une binouze. Le concert finissant peu de temps après, je suis allé me poster stratégiquement à la sortie du parking où quelques habitués guettaient semble-t-il la sortie du maître. Grand bien nous en a pris car à 22:50 pétante, voilà Eric en personne (accompagné de madame) au volant de sa Porsche 911 turbo flambante neuve. Pas la peine d'espérer un autographe ou une photo, mais il nous quand même gratifié d'un "good night" avant de filer à vive allure dans la nuit londonienne.

Mercredi 18 Mai, jour de concert. Je quitte le bureau vers 18h et me retrouve coincé sur la Piccadilly line pendant une heure. Résultat, j'ai loupé la première partie. Un peu déçu mais surtout soulagé d'être arrivé à bon port. Je m'installe pendant que les roadies s'affairent sur la scène. Ayant acheté ma place à la dernière minute, je suis assis dans les cœurs, ce qui veut dire que je verrai Eric ... de dos (c'est un peu spécial, pas sûr que je retente l'expérience). Magnifique perspective sur la salle, vue plongeante sur Steve Gadd ... et sur l'arrière train rebondi des 2 choristes (ben ouais, on se console comme on peut).

Excellent concert, même si comme beaucoup d'entre vous je regrette qu'il y ait si peu de morceaux du dernier album.
Les moments forts:
- "Tell the thruth" qui a fait son grand retour dans la set list.
- "Old Love" - sublime version toute en en retenue avec un petit intermède reggae au moment du solo de Tim Carmon
- Le triplet acoustique "Still got the blues" et "Same old blues" et "When Somebody ..."
- "Badge" et son larsen désormais mythique
- "Little queen of spade" (what else?)

Une déception de taille, "I shot de Sheriff" n'a pas été joué, pas plus que la 335 qui attendait patiemment son heure dans le rack de guitares.

Et à l'attention de ceux qui comme moi trouvent à redire sur le choix des morceaux, je vous laisse méditer ces quelques lignes tirées de la préface du programme:

"I have to warn you, that I don't always play material from recent albums, sometimes I do, sometimes I don't. I'm ruled more by what works on the stage at any given time, according to the main ingredients; the athomsphere at the venue, the players, and of course, my state of mind on the night ... I doubt you will be desappointed, but if you are, don't say I did not warn you ...". Nous voilà prévenus.

PS: Pour les photos, voir la très belle galerie de Marco van Rooijen

Posted on: 2011/5/25 1:44
Transfer the post to other applications Transfer
Re: EC 2011...
Webmestre
Joined:
2005/11/9 12:20
Posts: 775
Offline
This one is for Sally, Thomas and Layla.
http://www.youtube.com/watch?v=7UNZFEpgVxo

On peut également y voir Mr & Mrs Sno...

Posted on: 2011/5/25 11:50
_________________
"Moon dust will cover me."
Transfer the post to other applications Transfer
Re: EC 2011...
Accro
Joined:
2006/4/8 11:54
From Pertuis Vaucluse
Posts: 978
Offline
Bonjour les amis

Merci à Cyril, Twombly et sno pour leurs beaux comptes rendus.

Comme le dis notre cher boogaloo nous attendons avec impatience le retour des autres frenchies.

@ sno: Où es tu sur la vidéo ? A quel moment on peut te voir ?

Posted on: 2011/5/25 17:45
Transfer the post to other applications Transfer
Re: EC 2011...
Accro
Joined:
2006/5/6 9:37
Posts: 1031
Offline
merci les amis ! beaux comptes rendus et très belle vidéo, merci mille fois !

Posted on: 2011/5/25 18:28
Transfer the post to other applications Transfer
Re: EC 2011...
Webmestre
Joined:
2005/11/9 12:20
Posts: 775
Offline
Pour illustrer ce que je vous disais au sujet du souci hypothétique de micro pendant le set acoustique.

http://youtu.be/bJ4hx8NVaJ0

Posted on: 2011/5/25 23:43
_________________
"Moon dust will cover me."
Transfer the post to other applications Transfer
Re: EC 2011...
Accro
Joined:
2010/8/30 20:52
Posts: 659
Offline
EC & Steve Winwood - RAH May 26

Setlist:
01. Had to Cry Today
02. Low Down
03. After Midnight
04. Presence Of The Lord
05. Glad – Well Alright
06. Hoochie Coochie Man
07. While You See A Chance
08. Key To The Highway
09. Midland Maniac
10. Crossroads
11. Georgia
12. That’s No Way To Get Along
13. Can’t Find My Way Home
14. Gimme Some Lovin’
15. Voodoo Chile
16. Cocaine
Encore:
17. Dear Mr. Fantasy


Quelques photos

Posted on: 2011/5/27 1:09
Transfer the post to other applications Transfer

(1) 2 3 4 »